Communiqué du Ministère de la Justice et des Droits de l’ Homme

usaLe Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Maître Ismaïla Konaté, a reçu en audience, l’Ambassadeur des Etats-Unis au Mali, son excellence Paul Folmby. Au cours de l’audience, les deux personnalités ont échangé notamment sur :
– la bonne distribution de la justice ;
– les projets et programmes du Ministère de la justice et des droits de l’homme ;
– les actions prioritaires à mener, court, moyen et long termes.
La lutte contre la traite des personnes et assimilées, la transparence dans l’administration de la justice, la défense de l’intérêt général et la préservation du bien public ont été largement abordés au cours des échanges. 
Lire la suite

Communiqué du Ministère de la Justice

MeKONATECPLMinistre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux,  Maître Mamadou Ismaël Konaté, s’est entretenu hier avec la Procureure de la Cour Pénale Internationale, Madame Fatou Bensouda. Les deux personnalités ont échangé sur des questions d’actualités notamment le procès du djihadiste malien Ahmad Al Faqi Al Mahdi, ouvert le lundi 22 août 2016 à la Cour Pénale Internationale.

Au cours de cet entretien, madame Bensouda  a salué la  présence de qualité du Mali au cours de ce procès historique qui est une première du genre. Lire la suite

Renforcement des capacités des magistrats et auxiliaires de justice sur les VBG.

Le directeur de cabinet du gouverneur de Mopti, Boucary Koïta a présidé jeudi, un atelier de formation des magistrats et auxiliaires de justice sur les Violences basées sur le genre (VBG), initié par le Programme Conjoint des Nations Unis pour la Promotion des droits de l’homme au Mali en collaboration avec le ministère de la justice sur  financement de l’Ambassade d’Espagne au Mali à travers ONU Femmes. Lire la suite

Lutte contre la corruption et l’impunité

La généralisation de la corruption a pour effet de freiner le développement global du Mali. Elle constitue, à terme, un danger pour la stabilité sociale et politique. Elle discrédite les acteurs politiques, décrédibilise la chose publique tout en sapant les assises morales de la société. Elle constitue une violation des droits fondamentaux des citoyens et